headerbild_unterseite_02.jpg
 

Situation du marché (10 janvier 2018)

Marktlage

Le prix du pétrole brut se remet de sa récente chute. La rhétorique de l'Arabie saoudite semble avoir un effet, entre autres choses.

 

Un baril de Brent coûtait environ 50 dollars après Noël et atteignait donc un point bas. Depuis, le prix du Brent s'est apprécié de 10 dollars.

 

Les baisses des exportations de l'Arabie saoudite et la réduction de la production de l'Opec visent à réduire l'offre excédentaire. En conséquence, les acteurs du marché commencent à parier à nouveau sur une hausse des prix.

 

En outre, les discussions entre la Chine et les États-Unis apaisent les tensions sur les prévisions économiques, même si les dernières négociations n'ont pas abouti à une solution.

 

Les dernières déclarations de la Réserve fédérale indiquent que la banque n'a pas l'intention de relever les taux d'intérêt. Des taux d'intérêt bas favorisent l'investissement et donc la croissance économique. Cette dernière évolue parallèlement à la demande de pétrole.

 

La hausse du prix du pétrole brut pourrait très probablement avoir un impact sur le prix à la pompe en Suisse.

 

Les coûts du fret rhénan sont restés relativement stables depuis deux semaines. Ils sont encore deux fois plus élevés qu'il y a un an.

 

Le dollar s'est légèrement affaibli par rapport au mois de décembre, ce qui favorise les importations en Suisse.

 

 

 

 





Les cookies facilitent la mise à disposition de notre site web. En utilisant nos services, vous acceptez que nous utilisions des cookies.
Informations supplémentaires Ok