headerbild_unterseite_03.jpg
 

Ventes 2014

2014: l’hiver doux a bouleversé les ventes de mazout

Zurich, le 12 février 2015

 

Les ventes des principaux produits pétroliers en Suisse ont diminué en 2014 de 11,2% par rapport à l’année précédente, pour atteindre 9,7 millions de tonnes. Ce fort recul s’explique, en premier lieu, par la diminution, par rapport à 2013, de 30,4% des ventes de combustibles – mazout principalement. Quelque 72% du total des ventes concernent les carburants (essence, diesel, kérosène). Les ventes globales de carburants dans le trafic routier se situent légèrement au-dessous du niveau de l’année précédente, cela malgré un effectif plus élevé de véhicules à moteur de 1,6% (2014: 5'084'900), ce qui reflète la progression continue du rendement énergétique.

 

En ce qui concerne les produits:

 

Comme depuis quelques années déjà, le recul de la demande d’essence d’automobile s’est poursuivi en 2014, avec -3,9% par rapport à l’année précédente. La raison principale de cette évolution réside dans l’amélioration continue du rendement énergétique de nouveaux moteurs et dans la tendance à l’achat de voitures moins puissantes.

 

Les ventes de carburant diesel, utilisé pour une grande part dans les secteurs du génie civil et des transports, ont poursuivi leur progression en 2014, de 2,8%, dépassant ainsi pour la première fois les ventes d’essence. Les raisons principales ont été la conjoncture intérieure stable, mais aussi l’accroissement du nombre de voitures diesel (la part des nouvelles immatriculations s’est située en 2014 autour de 37%). Les voitures diesel représentent actuellement un quart de l’effectif des voitures de tourisme.

 

Pour le kérosène, les ventes ont augmenté de 0,7% par rapport à l’année précédente, pour atteindre 1,58 million de tonnes. Aux aéroports de Zurich et de Genève, le trafic aérien a progressé pour les vols de ligne et les charters par rapport à 2013. Les deux aéroports ont affiché de nouveaux records de passagers. Ainsi, plus de 25 millions de passagers ont utilisé l’aéroport de Zurich et le trafic voyageur de l’aéroport de Genève a dépassé, pour la première fois en 2014, la barre des 15 millions. Dans l’ensemble, on constate une plus grande capacité des avions et un taux d'embarquement plus élevé.

 

Le recul du total des ventes, par rapport à 2013, s’explique principalement par l’effondrement de 30,2% des ventes de mazout (huile de chauffage extra-légère). L’hiver particulièrement doux s’est répercuté dans la diminution, de 19,9%, du nombre de degrés-jours de chauffage par rapport à l’année précédente. Par ailleurs, l’augmentation de la taxe CO2 sur les combustibles, à partir du 1er janvier 2014, a fait que beaucoup de citernes ont été remplies avant la fin de l’année 2013.

 

pdfVentes 2014

 

Renseignements:
Martin Stucky, Responsable technique et communication, Union Pétrolière, Tél. 079 311 37 01

 

Absatz 2014 f





Les cookies facilitent la mise à disposition de notre site web. En utilisant nos services, vous acceptez que nous utilisions des cookies.
Informations supplémentaires Ok