headerbild_unterseite_06.jpg
 

Rénovation du chauffage

Le changement de vecteur énergétique n’est pas rentable du point de vue de la consommation d’énergie car l’intrant énergétique pour un bâtiment reste identique. L'énergie la plus précieuse est celle que nous économisons. D'où l'intérêt de rénover nos bâtiments. Or, le plus souvent, il faut d'abord changer la chaudière avant d’envisager l’assainissement de l’enveloppe du bâtiment.

 

Variante la moins chère: garder le mazout
Tant que la citerne fonctionne convenablement, la solution la moins chère consiste le plus souvent à remplacer le chauffage au mazout existant par une installation à condensation. Celle-ci permet en outre de baisser sensiblement les coûts d'énergie. Même en cas de renouvellement de la citerne, certaines solutions sont très intéressantes d'un point de vue économique, si bien que la variante du mazout, même lors de l’assainissement de la citerne, reste souvent la plus rentable.

 

Un nouveau chauffage au mazout peut sans difficulté être raccordé sur l'installation existante. En un rien de temps, le chauffage est rétabli. Garder le mazout permet de faire des économies et contribue à réduire les quantités de déchets, car il n’est pas nécessaire de réaliser d'importants travaux.

 

De sensibles économies d'énergie
Par ailleurs, un chauffage à condensation moderne et neuf permet d'économiser jusqu'à 30% de mazout, ce qui fait du remplacement de la chaudière un investissement des plus rentables. Cette mesure est souvent plus vite amortie que, p. ex., une isolation de la façade.

 

L’assainissement de la chaudière à mazout permet généralement d’économiser les moyens nécessaires pour financer la production d'eau chaude par combinaison avec des énergies renouvelables et de prendre des mesures d'optimisation.

 

L'assainissement du chauffage implique le remplacement de la chaudière et du brûleur ainsi que, souvent, du système de production d'eau chaude. Il est possible que la cheminée doive être adaptée aux nouvelles températures des gaz d'échappement (30-40° C). En général, le nouveau conduit peut cependant être intégré à l'ancienne cheminée, directement et de façon fort simple. Les nouvelles installations assurent l'alimentation du brûleur en air frais via la cheminée, de sorte que les fenêtres n'ont pas besoin d'être basculées.

 

Procéder à une rénovation du chauffage
Il convient surtout de tenir compte des dimensions de la nouvelle chaudière. Pour trouver la solution optimale, il est recommandé de consulter plusieurs offres et d'examiner plusieurs produits différents.

Le remplacement du système de chauffage peut parfaitement avoir lieu durant l'hiver, puisqu'il ne prend normalement que deux ou trois jours et que la période de coupure de chauffage est donc réduite. Celui-ci peut ensuite être réglé même s'il fonctionne à plein régime.





Les cookies facilitent la mise à disposition de notre site web. En utilisant nos services, vous acceptez que nous utilisions des cookies.
Informations supplémentaires Ok