headerbild_unterseite_01.jpg
 

MoPEC

En cas de remplacement d’un chauffage au mazout ou à gaz, 10% des besoins en chaleur devront à l’avenir être assurés par une énergie renouvelable ou économisés grâce à une isolation thermique, selon les directeurs cantonaux de l’énergie. Les normes MoPEC (modèle de prescriptions énergétiques des cantons) seront intégrées au cours des prochaines années (2018 à 2020 au plus tard) dans la législation sur l’énergie du canton respectif. Il existe comme dans tout processus politique une certaine marge de manœuvre que la branche ne manquera pas de mettre à profit.

 

Malgré la complexité des mesures envisagées, le recours à une autre source d’énergie pour des bâtiments chauffés au mazout ne se traduirait la plupart du temps par aucun avantage financier. Les nouvelles mesures prévues dans le modèle de prescriptions vont renchérir le coût de remplacement du chauffage (au mazout et à gaz). Il est vraisemblable que cette modernisation sera différée ou que seuls certains éléments (brûleur, panneau de commande, etc.) seront changés.

 

Cette publication obtient de l'information sur MoPEC et CECB. Le Certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB) est une étiquette-énergie standardisée pour les bâtiments.

 

pdfGuide MoPEC pour les chauffages au mazout





Les cookies facilitent la mise à disposition de notre site web. En utilisant nos services, vous acceptez que nous utilisions des cookies.
Informations supplémentaires Ok